Le Saïjiki de l'hiver en français

Le mont Iizuna vu de la ville de Nagano

Le Saïjiki

Ephéméride poétique
à l'usage des poètes composant des haïku en langue française

Rédaction en français
avec le texte japonais phonétique en regard ;
Seegan MABESOONE
à Nagano, Japon

L'hiver

    Index de l'hiver

    Moments de la saison (jikE

  1. L'hiver (fuyu)
  2. L'arrivée de l'hiver ou L'hiver commence (rittE fuyu kuru)
  3. Le mois de novembre (jûichigatsu, kanna zuki)
  4. Le début de l'hiver (shotE hatsu fuyu)
  5. L'étEde la Saint-Martin (koharu)
  6. Le mois de décembre ou Le mois du givre (jûnigatsu, shiwasu, shimo tsuki)
  7. Les courtes journées (tanjitsu)
  8. Froid (samushi, tsumetashi)
  9. La douceur hivernale ou Un hiver doux (dantE fuyu atataka)
  10. L'hiver lumineux (fuyu urara)
  11. Matin d'hiver ou L'aube dans le froid (fuyu no asa, kangyE
  12. Soir d'hiver ou Crépuscule d'hiver (fuyu no yûbe, fuyu no kure, kanbo)
  13. Nuit d'hiver ou Nuit de givre (fuyu no yo,shimo yo)
  14. Le gel (itsuru,kôru, hyôka, sayuru)
  15. Le solstice d'hiver (tôji)
  16. La fin de l'année ou L'année se termine (toshi no kure, yuku toshi)
  17. La Saint-Silvestre ou Le réveillon du jour de l'an ou Le seuil de l'année(ômisoka, joya,ôtoshi,toshikoshi)
  18. Le premier matin (de l'année) (ganchE gantan)
  19. Le jour de l'an (ganjitsu)
  20. La première semaine ou Les premiers jours de l'année (matsu no uchi)
  21. Le mois de janvier ou le premier mois de l'année (ichi gatsu, shôgatsu)
  22. La saison froide (kan)
  23. Le début du froid (shEkan, kan no iri)
  24. Les grands froids (dai kan)
  25. Le froid glacial, le froid extrême (gen kan, gokkan)
  26. Le coeur de l'hiver (fuyu fukashi)
  27. Les jours rallongent (hi ashi nobu)
  28. Le printemps approche (haru chikashi, haru tonari, haru wo matsu)
  29. L'hiver se termine (fuyu owaru)



    Saïjiki de l'hiver

    Moments de la saison (jikE

  1. L'hiver (fuyu)
    Selon le calendrier lunaire, traditionnellement en usage pour la composition de haEu, l'"empire de l'hiver" (tôtei) commence le 7/11 et se termine le 3/2. Selon le calendrier solaire, il devrait donc commencer environ un mois plus tard, et inclure tout le mois de février et une partie du mois de mars. Cependant, les dates du calendrier lunaire sont aujourd'hui utilisées telles quelles. Ceci permet d'être plus El'affût des signes avant-coureurs de la saison.

  2. L'arrivée de l'hiver ou L'hiver commence (rittE fuyu kuru)
    Une des 24 périodes de l'année. L'arrivée de l'hiver se situe vers le 7 novembre.

  3. Le mois de novembre (jûichigatsu, kanna zuki)
    C'est un mois de transition entre l'automne et l'hiver. Les jours se succèdent, souvent sans se ressembler, parfois lumineux, parfois caractéristiques du "temps de Toussaint" .

  4. Le début de l'hiver (shotE hatsu fuyu)
    Correspond au premier tiers de l'hiver, c'est-Edire Ela période de fin novembre - début décembre. On parle parfois, avec appréhension, du "début de règne de l'hiver" (tôtei hajimu).

  5. L'étEde la Saint-Martin (koharu)
    Littérallement en japonais, koharu signifie le "petit printemps", c'est-Edire une période inattendue de beau temps et de douceur, entre la mi-octobre et la mi-novembre. En France aussi, l'expression "étEde la Saint-Martin" montre qu'aux environs du 11 novembre nous bénéficions souvent des dernières belles journées de l'année.

  6. Le mois de décembre ou Le mois du givre (jûnigatsu, shiwasu, shimo tsuki)
    Il s'agit du dernier mois de l'année, celui des jours les plus courts et du début du froid. La fin de l'année imminente renforce le sentiment d'urgence de ces journées du milieu de l'hiver.

  7. Les courtes journées (tanjitsu)
    Aux environs du solstice d'hiver, la brièvetEdes journées rend plus difficile encore la préparation des fêtes de la fin d'année. Les hommes se pressent, s'agitent, cependant que la nature semble être tombée en léthargie.

  8. Froid (samushi, tsumetashi)
    Le froid est la caractéristique première de l'hiver, tout comme la chaleur caractérise l'étE Sous forme d'adjectif au sens propre, le mot "froid" évoque donc cette saison. La langue japonaise compte au moins deux mots signifiant "froid". Le froid désagréablement ressenti par la peau de celui qui parle (tsumetashi) et le froid considérEcomme une donnée objective (samushi). C'est dire combien le froid reveille chez les hommes, en particulier chez les Japonais, les peurs ancestrales de "ne pas passer l'hiver".

  9. La douceur hivernale ou Un hiver doux (dantE fuyu atataka)
    Il s'agit d'un réchauffement considérEcomme anormal en hiver, qu'il s'agisse de l'"étEde la Saint-Martin" ou non. Récemment, la douceur des hivers semble inquiéter les scientifiques soucieux des équilibres macro-écologiques. En ce qui concerne les agriculteurs, la douceur hivernale cause la prolifération des insectes nuisibles. Mais pour beaucoup d'autres, c'est un phénomène plutôt agréable, qui permet d'oublier un moment la sévéritEde la saison.

  10. L'hiver lumineux (fuyu urara)
    Lorsque le soleil se montre par un jour sec d'hiver, on a l'impression que chaque chose est nimbée d'une lumière pure et paisible.

  11. Matin d'hiver ou L'aube dans le froid (fuyu no asa, kangyE
    Les matins d'hiver donnent l'impression que la lumière a de la peine Es'imposer. D'ailleurs, presque tous les êtres vivants ont du mal Esortir de leur sommeil.

  12. Soir d'hiver ou Crépuscule d'hiver (fuyu no yûbe, fuyu no kure, kanbo)
    Au Japon, au coeur de l'hiver, la nuit commence Etomber vers 4 heures de l'après-midi. En Europe du Nord et au Canada, vers trois heures de l'après-midi, c'en est déjEterminEdu jour, et on accueille avec stupeur le début d'une longue nuit.

  13. Nuit d'hiver ou Nuit de givre (fuyu no yo,shimo yo)
    Longues et froides, les nuits d'hiver ne sont pas propices aux sorties et aux fêtes. Dans les campagnes, chacun se couche tôt. Cependant, dans les grandes villes, c'est Ecette époque que les principaux événements culturels ont lieu.

  14. Le gel (itsuru,kôru, hyôka, sayuru)
    La période du gel, caractérisée par des températures inférieures E0 degrEcelcius, est plus ou moins longue selon les latitudes même si, souvent, le gel n'est pas continu sous les climats tempérés. En montagne par contre, le gel peut être considérEcomme une période de l'année qui dure tout le mois janvier, au moins. Le verbe "geler" indique lui-même que l'on se trouve au plus froid de l'hiver.

  15. Le solstice d'hiver (tôji)
    Une des 24 périodes de l'année. Correspond aux environs du 22 décembre, date Elaquelle le soleil au zénith est Eson emplacement le plus bas dans le ciel, date aussi de la journée la plus courte de l'année. A partir de cette date, les journées recommencent peu Epeu Es'allonger et le retour du "règne de la lumière" est fêtEen Europe (fête de NoE, feux de joie et autres croyances) comme au Japon (préparation de bouillie de riz, bain parfumEaux mandarines, etc.).

  16. La fin de l'année ou L'année se termine (toshi no kure, yuku toshi)
    Au Japon, de nombreuses expressions expriment la nostalgie de l'année qui se termine (toshi oshimu, "regrets de l'année") ou au contraire le désir d'oublier les mauvais souvenirs de l'année (toshi wasure, "oublier l'année). C'est une période marquée par de nombreuses soirées entre collègues ou amis, par de nombreux cadeaux, toutes choses permettant de faire le tour de ses connaissances et de préparer avec plus ou moins de mondanitEla nouvelle année. Seuls les enfants et les vieillards restent en dehors de cette agitation.

  17. La Saint-Silvestre ou Le réveillon du jour de l'an ou Le seuil de l'année (ômisoka, joya,ôtoshi,toshikoshi)
    Au Japon, plus encore peut-être qu'en Occident, le 31 décembre est vécu comme une journée exceptionnelle, en particulier dans ses dernières heures. Comme en Occident, on réveillonne. De nombreux rites religieux, culinaires et sociaux créent parfois une certaine tension, teintée de nostalgie, parfois un sentiment de détachement.

  18. Le premier matin (de l'année) (ganchE gantan)
    Autrefois, les Japonais faisaient en sorte d'accueillir le matin du 1er janvier avec le chant d'un coq. Dans l'imaginaire collectif, c'est un matin pur et revigorant; c'est aussi le commencement d'un des rares jours fériés au Japon respectEpar presque toute la population.

  19. Le jour de l'an (ganjitsu)
    Depuis le 1er janvier 1873 (ère Meiji, 6), le Japon est passEdu calendrier lunaire traditionnel au calendrier solaire occidental. Pour ce faire, le jour de l'an fut avancEd'environ un mois. De fait, l'assimilation du jour de l'an avec le début du printemps n'était plus valide d'un point de vue météorologique. Cependant, le premier jour de l'année est encore considérEaujourd'hui comme le "printemps nouveau" (shinshun), ce qui peut sembler justifiEaux francophones, quand on pense El'étymologie du mot "prin-temps".Comme dans presque tous les pays, le premier jour de l'année est un jour sacrE un jour de fête, massivement célébrEau Japon. Ouvertement ou non, chacun souhaite Ecette occasion prendre un nouveau départ dans la vie.

  20. La première semaine ou Les premiers jours de l'année (matsu no uchi)
    En Japonais, la première semaine de l'année est appelée matsu no uchi, que nous pourrions traduire par "le temps des pins", par allusion aux branches de pin décorant les maisons et symbolisant la longévitEen cette période de l'année. Il est de coutume de laisser ces décorations une semaine exactement: elles concrétisent ainsi une sorte de "semaine sainte", chaque jour marquée par différentes traditions.

  21. Le mois de janvier ou le premier mois de l'année (ichi gatsu, shôgatsu)
    Fortement marquEpar les festivités qui suivent le jour de l'an, ce mois est d'abord un moment de réjouissance, puis un retour Ela dure réalitEde l'hiver. C'est donc un recommencement dans la sévéritE avec, assez souvent, un temps glacial mais dégagE

  22. La saison froide (kan)
    Il s'agit de la période qui s'étend du début du froid ( kan no iri, vers le 5 janvier ) au dernier jour de l'hiver ( kan'ake, le 3 février), centrée sur les jours de grand froid (dai kan, vers le 21 janvier). Ces trente jours (environ) sont redoutés de tous, en particulier des personnes âgées et des vagabonds.

  23. Le début du froid (shEkan, kan no iri)
    Selon l'almanach sino-japonais traditionnel, une des 24 périodes de l'année, centrée sur la date du 5 janvier, une quinzaine de jours après le solstice d'hiver. Il s'agit du moment de l'entrée dans la saison froide proprement dite. Bien-sûr, cette période est accueillie avec appréhension.

  24. Les grands froids (dai kan)
    Une des 24 périodes de l'année selon l'almanach sino-japonais traditionnel. Le grand froid, c'est, en principe, la période la plus froide de l'année, centrée sur le 20 ou le 21 janvier. Souvent, le ciel dégagEdu coeur de l'hiver laisse toute la chaleur s'échapper dans l'atmosphère. La lumière du soleil reste glaciale et cristalline.

  25. Le froid glacial, le froid extrême (gen kan, gokkan)
    Il s'agit des jours les plus froids des mois de janvier et de février. Selon les régions, ces jours sont caractérisés par de fortes chutes de neige ou, au contraire, par un temps sec, un temps de gel. Les vagabonds bien-sûr, mais aussi tous les êtres vivants faibles craignent pour leur vie Ece moment.

  26. Le coeur de l'hiver (fuyu fukashi)
    Evoque plutôt la fin de l'hiver, en fait tout moment des mois de janvier ou de février ressenti avec lassitude et crainte du froid. C'est une expression plus humaine, plus subjective que le terme froid glacial, par exemple.

  27. Les jours rallongent (hi ashi nobu)
    Avant de sentir tout réchauffement du climat, on est sensible au rallongement des journées, dès le solstice d'hiver. C'est au mois de janvier que l'on gagne le plus de minutes de clartEpar jour, même si les températures restent glaciales.

  28. Le printemps approche (haru chikashi, haru tonari, haru wo matsu)
    C'est d'abord la lumière qui change, grâce El'allongement des jours. Puis un bourgeon, le bruit d'une averse mélodieuse... et surtout une sorte d'intuition, mélangée d'impatience. Cette expression ne doit pas être comprise comme une description objective des changements climatiques.

  29. L'hiver se termine (fuyu owaru)
    Bien-sûr, la mort de l'hiver n'est jamais ressentie avec regret. Mais il suffit de voir certaines fêtes populaires (par exemple, le carnaval en Europe ou les hi matsuri, fêtes du feu au Japon) pour comprendre que le "sacre du printemps" s'accompagne souvent d'un sacrifice payen, symbolisant toutes les pertes endurées pendant l'hiver.

A suivre...

Pour aller au saïjiki du printemps, de l'été, de l'automne ou vers l'index général des mots de saison.

Pour retourner à l'accueil


Créé par Laurent Mabesoone (Seegan) le 19 février 1999. Dernier renouvellement : le 3 novembre 1999.